Vos représantes du Collège des Doctorant.e.s de la SAES

Please scroll down for English.

Les élues au Collège des Doctorant.e.s de la SAES sont ravies de se présenter à vous. À nous trois, nous souhaitons vous assurer la meilleure représentation possible, et vous aider à mieux vivre et à valoriser vos travaux de recherche. 

 

Marie-Pierre VINCENT est en quatrième année à Sorbonne Université (Lettres). Sa thèse, consacrée aux représentations des résistances à la gentrification dans le quartier de Hoxton/Shoreditch à Londres (2008-2019) est encadrée par Claire Charlot. Elle est A.T.E.R. à l’Ecole de Management de Paris 1. 

 

 

Rhody-Ann THORPE est en troisième année de thèse à l’Université du Littoral et de la Côte d’Opale. Son sujet porte sur les politiques éducatives dans les sociétés postcoloniales à partir des années 40 et la thèse est réalisée sous la direction d’Imelda Elliott. Rhody-Ann est également enseignante à Sciences Po Lille.

 

Gwendoline GUY est en sixième année de thèse à l’université de Paris (Paris 7). Sa thèse porte sur l’influence des pièces universitaires jouées au sein des collèges de l’université de Cambridge au seizième siècle sur l’émergence du théâtre public anglais. Ce travail est encadré par Ladan Niayesh. En parallèle de ces activités de recherche, Gwendoline occupe un poste d’A.T.E.R au sein de la Faculté des Affaires  Internationales de l’Université du Havre.   

————————————————————————————————————

Dear all, 

We, the newly elected representatives of the Collège des Doctorant.e.s de la SAES are very happy and excited to introduce ourselves to you. The three of us aim to defend your interests as best as we can and to assist you in your projects. We would also like to bring visibility to your research. 

Marie-Pierre VINCENT is a fourth-year student at the Sorbonne Université. Her work pertains to the way anti-gentrification resistance has been represented in Hoxton/Shoreditch (London) between 2008 and 2019 and is supervised by Claire Charlot. Marie-Pierre also works as an Assistant Lecturer at Paris I’s school of Management.

Rhody-Ann THORPE is a third-year doctoral student at the Université Littorale de la Côte d’Opale. She is examining higher education policies in postcolonial societies from the 1940s onward and is supervised by Imelda Elliott. In addition to undertaking this ambitious project, Rhody-Ann also teaches at Sciences Po Lille.

Gwendoline GUY is a sixth-year student at the Université de Paris (Paris 7). She is assessing how the plays performed in the University of Cambridge in the sixteenth century influenced the rise of the English Public Theatre and she is supervised by Ladan Niayesh. Gwendoline also teaches as an Assistant Lecturer at the Université Le Havre-Normandie, in the Faculté des Affaires Internationales.

Elections des représentant.e.s du Collège des doctorant.e.s de la SAES

Vous trouverez ici les professions de foi des trois candidates aux élections des représentant.e.s du Collège des doctorant.e.s de la SAES

Marie-Pierre VINCENT (Sorbonne Université)

Chères et chers doctorant.e.s et membres de la Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur,

Nous sommes appelé.e.s à élire au sein de la SAES, trois nouveaux.elles représentant.e.s des doctorant.e.s. Par la présente et avec plaisir, je vous propose ma candidature. Je suis actuellement en quatrième année de thèse en civilisation britannique à Sorbonne Université (Lettres) sous la direction de la Professeure Claire Charlot et nouvellement ATER à Panthéon-Sorbonne (à la suite de trois ans de contrat doctoral).

Déjà représentante des doctorant.e.s de mon équipe d’accueil (Histoire et Dynamique des Espaces Anglophones, EA 4086), je souhaiterais plus largement m’investir auprès des doctorant.e.s anglicistes, et ayant tout particulièrement à cœur de nous représenter, je me porte aujourd’hui candidate à cette élection.

En conséquence, je m’engage tout d’abord à me montrer disponible et à votre écoute, afin de relayer au mieux vos attentes, vos besoins et vos questionnements quant au doctorat. En ce sens, je souhaite, en collaboration étroite avec les deux autre représentant.e.s qui seront élu.e.s, continuer le travail rigoureux et minutieux de mes prédecesseur.se.s.

Je m’engage ainsi, à participer activement aux Assemblées Générales de la Société et à diffuser les comptes-rendus en ligne. Je m’engage à relayer vos interrogations et vos propositions pour optimiser la communication entre le bureau de la SAES et vous. Je
m’engage également à organiser le bon fonctionnement des Doctoriales lors des Congrès annuels de la Société. Je m’engage enfin à faire vivre le carnet Hypothèses (le Carnet des Doctorant.e.s de la SAES) et la page Facebook du Collège des doctorants de la SAES. Je continuerai, sur les pas de mes prédécesseur.e.s, ainsi à communiquer les annonces d’événements, mais aussi à faciliter l’accès à des ressources utiles pour les doctorant.e.s anglicistes.

En espérant recevoir votre confiance pour vous représenter, Marie-Pierre VINCENT

Rhody-Ann THORPE (Université du Littoral Côte d’Opale)

Chères doctorantes et chers doctorants,

Par la présente lettre, je vous fais part de ma candidature à l’élection des représentants doctorants au Collège de la SAES.

Etudiante en troisième année de doctorat à l’Université du Littoral Côte d’Opale (ULC0) à Boulogne-sur-Mer au sein de l’Unité de Recherche sur l’Histoire, les Langues, les Littératures et l’Interculturel (HLLI 4030), je réalise une thèse en politiques éducatives dans les sociétés post-coloniales.

J’ai déjà eu le plaisir de jouer le rôle de représentant dans des organisations diverses, que ce soit en tant que vice-présidente de l’association des jamaïquains de France, en tant que relai territorial de l’association 100 000 Entrepreneurs ou bien en tant qu’enseignante-référente pour les séjours linguistiques des étudiants de LEA à l’ULCO de 2017 à 2019. En effet, en tant qu’enseignante d’anglais (poste que j’occupe également à Sciences Po Lille depuis Septembre 2019), je connais bien le milieu universitaire notamment au niveau administratif ; et je suis toujours en contact avec les étudiants qui sont à plusieurs stades de leurs études.

Avec mes expériences, je propose donc de :

  • Participer efficacement aux réunions du Collège doctoral et de diffuser les comptes
    rendus.
  • Représenter au mieux de mes capacités les intérêts des doctorants au sein du Collège
    doctoral en étant le relai de vos attentes et demandes
  • Faciliter les contacts inter-doctorants par l’organisation de rencontres physiques et
    virtuels
    Merci de votre soutien.
    Rhody-Ann THORPE
Gwendoline GUY (Université du Havre)

Chères doctorantes et doctorants,

Nous devons, en ce mois de septembre, élire nos représentants au sein du collège des doctorants de la SAES. Ces représentants auront pour devoir de porter la voix des doctorants au sein de la SAES et d’organiser plusieurs évènements clés, tels que les doctoriales en Juin, et la partie des journées de septembre où la parole est donnée aux doctorants pour exprimer leurs besoins et leurs idées.

Actuellement en cinquième année de doctorat, et adhérente de la SAES depuis trois ans, je connais intimement les différents aspects de la vie des doctorant.e.s et suis à même de vous représenter afin de défendre nos intérêts communs et de proposer des projets en adéquation avec les besoins des jeunes chercheurs et chercheuses que nous sommes.

Pour mener à bien mon mandat, je m’engage à :

❖ Me montrer disponible et à l’écoute des doctorants de la SAES, où qu’ils soient.
❖ À participer de manière actives aux réunions et aux prises de décision au sein de la
SAES.
❖ À organiser des doctoriales et des journées thématiques accessibles à tous.
❖ À soutenir les doctorants dans leurs démarches administratives auprès de leurs rectorats
respectifs, comme je le fais déjà au sein du Collectif des Doctorants de Versailles.
❖ À valoriser les prises de parole et à organiser des actions autour de la santé mentale des
doctorants et de leur situation souvent précaire.

En espérant pouvoir vous représenter, veuillez accepter mes salutations les plus cordiales
Gwendoline Guy

Elections 2020

élections collège doctorants

Les élections sont reportées en septembre et auront lieu par voie électronique. Nous vous tiendrons rapidement informés de l’évolution de la situation.

A l’occasion des doctoriales du 60e congrès de la SAES à Tours le 4 juin 2020, les doctorants de la SAES seront amenés à élire de nouveaux représentants du collège des doctorants. Si vous souhaitez candidater à ces élections, veuillez nous le notifier par un simple message à l’adresse suivante : college.doctorants@saesfrance.org.

Les membres du collège des doctorants sont amenés à préparer les doctoriales qui se tiennent chaque année lors du Congrès de la SAES en juin, ainsi que la réunion des doctorants qui se déroule à la suite des Journées de septembre. Ces deux temps forts constituent une occasion de se former à l’organisation et à la coordination d’événements scientifiques et représentent une expérience particulièrement enrichissante pour tout doctorant !

Représentantes actuelles du collège

Gwendoline Guy 
Gwendoline est en septième année de thèse à l’université de Paris (Paris 7). Sa thèse porte sur l’influence des pièces universitaires jouées au sein des collèges de l’université de Cambridge au seizième siècle sur l’émergence du théâtre public anglais. Ce travail est encadré par Ladan Niayesh. En parallèle de ces activités de recherche, Gwendoline occupe un poste d’A.T.E.R au sein de la Faculté des Affaires Internationales de l’Université du Havre.

Rhody-Ann Thorp

Rody-Ann est en quatrième année de thèse à l’Université du Littoral et de la Côte d’Opale. Son sujet porte sur les politiques éducatives dans les sociétés postcoloniales à partir des années 40 et la thèse est réalisée sous la direction d’Imelda Elliott. Rhody-Ann est également enseignante à Sciences Po Lille.


Marie-Pierre Vincent

Marie-Pierre est en cinquième année à Sorbonne Université (Lettres). Sa thèse, consacrée aux représentations des résistances à la gentrification dans le quartier de Hoxton/Shoreditch à Londres (2008-2019) est encadrée par Claire Charlot. Elle est A.T.E.R. à l’Ecole de Management de Paris 1.