CFP Journée d’études du réseau “Traduire les voix minoritaires” consacrée au travail des jeunes chercheurs.euses

Appel à communications : Journée d’études du réseau « Traduire les voix minoritaires »

consacrée au travail de jeunes chercheur·euses

Toulouse, 11 mai 2023

Le réseau Traduire les Voix Minoritaires a été fondé par six membres des laboratoires CAS (Université Toulouse Jean-Jaurès) et PRISMES (Sorbonne Nouvelle) à la suite du colloque international “Traduire les minorités linguistiques des sphères anglophone et francophone”, qui s’est tenu en ligne en mai 2021. Après un premier cycle de séminaires thématiques proposé par le réseau au printemps 2022, le deuxième a débuté à l’automne 2022 et se poursuivra jusqu’en juin 2023.

Au cours de ces deux cycles de séminaires, les séances ont pris différentes formes, entre communications, ateliers ou encore présentations de projets en cours, reflétant le dynamisme de la discipline et de la thématique. De fait, nous avons pu proposer des séances autour de sujets variés (multilinguisme, littérature jeunesse, etc.), autour d’angles de réflexion spécifiques (études postcoloniales et décoloniales, études de genre, etc.), mais également autour de pratiques traductives, comme l’autotraduction ou la traduction audiovisuelle. La variété de ces sessions témoigne de l’interdisciplinarité impliquée dans la recherche récente en traductologie, en particulier dans le domaine de la traduction des voix minoritaires. 

Les recherches du réseau se placent en effet dans une dynamique de décentrement, vers une étude de la marge et/ou du non-standard, tout comme les disciplines et domaines critiques mentionnés plus tôt. Ainsi la recherche permet-elle ainsi de rendre visibles et audibles les voix de groupes minoritaires variés, allant des langues, variétés régionales et sociolectes aux langues issues de pays anciennement colonisés et de diasporas, en passant par les voix féminines/féministes et les parlers jeunes ou queers. Les enjeux traductologiques liés à ces voix font émerger des problématiques pour les traducteur·rices, qui doivent prendre en compte les rapports de force entre les langues, les mécanismes de réception de l’altérité et le positionnement du sujet traduisant et du lectorat, entre autres.

Suite à ces explorations, le réseau organisera le 11 mai 2023 sa première journée d’études à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Le but de cette journée sera de valoriser le travail des jeunes chercheur·euses ainsi que de favoriser le lien entre collègues en début de carrière issu·es de disciplines touchant à la thématique principale.  On  considérera ainsi l’interdisciplinarité et les liens avec, par exemple, la sociolinguistique et l’analyse du discours, la stylistique, la littérature comparée, les études de genre, les études postcoloniales, les études audiovisuelles, etc.

La forme de l’événement évoluera à mesure de la journée : la matinée sera dédiée à des présentations de projets de recherche, de sujets de thèse et de réflexions en cours de développement, dans le domaine de la traduction des voix minoritaires. Ces projets de recherche peuvent porter sur des textes de fiction ou de non-fiction, sur des documents écrits ou audiovisuels, etc. 

L’après-midi prendra le format d’ateliers de réflexion et/ou de pratique, plus interactifs, qui pourront porter sur les thèmes et supports suivants (liste non-exhaustive) :

  • discussion autour de textes traduits et/ou écrits traductologiques,
  • méthodologie de la recherche en traductologie,
  • lien de la discipline avec la pratique traductive,
  • traitement des voix minoritaires dans le monde de l’édition, 
  • réception et diffusion de textes présentant des voix minoritaires. 

Tout au long de la journée, les diverses interventions pourront également être l’occasion d’explorer les stratégies de traduction pouvant être invoquées dans le but de « décentrer » le regard du traducteur, comme la retraduction, la traduction collaborative ou encore la traduction militante. La journée sera également l’occasion pour les jeunes chercheur·euses intervenant·es et les autres participant·es d’amorcer un panorama de la recherche existante et en cours dans le domaine de la traductologie et des voix minoritaires.

Nous invitons donc les doctorant·es et jeunes chercheur·euses à nous envoyer des propositions d’intervention qui prendront la forme de communications classiques (environ 15 minutes), et qui présenteront des projets de recherche en rapport avec la traduction des voix minoritaires. Nous accueillerons des travaux axés sur les sphères francophone et anglophone, mais également sur d’autres sphères linguistiques, tant que l’une des langues de traduction est l’anglais ou le français. Il est également possible de nous faire parvenir des propositions d’ateliers interactifs autour de questions de méthodologie ou de pratique. 

Les propositions de communication (de l’ordre de 300-400 mots, en français ou en anglais), accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique, sont à envoyer à l’adresse suivante : traduireminorites.tract@gmail.com avant le 31 janvier 2023. Une réponse sera donnée fin février. 

Pour s’abonner à la liste de diffusion du réseau : https://forms.gle/6HPqkSRorGui6gHu8 

Site web : https://tradminling.hypotheses.org/


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
doctoratsaes (11 novembre 2022). CFP Journée d’études du réseau “Traduire les voix minoritaires” consacrée au travail des jeunes chercheurs.euses. Carnet des doctorant.e.s de la SAES. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nvn9


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search