Appel à contributions – Doctoriales 2020 – Tours

Les propositions de 300 mots maximum, accompagnées d’une courte notice biblio-biographique, rédigées en français ou en anglais, devront être envoyées à l’adresse suivante (college.doctorants@saesfrance.org) avant le 02 décembre 2019. Nous rappelons que le public des Doctoriales est composé de chercheurs en anglistique aux parcours variés, et que les communications doivent tenir compte de cette diversité de spécialisations.

Questions disciplinaires

La notion de renaissance semble recouvrir l’ensemble des occurrences où le passé mue et revêt une forme nouvelle. En littérature, elle évoque les bouleversements des courants ou des écoles, la redécouverte d’auteurs et des formes oubliées comme les aléas de la réception. Du point de vue de l’histoire et de la politique, la renaissance, loin de désigner la seule période moderne, peut également caractériser toute époque qui tend à renouveler les enseignements du passé ou bien à rompre avec eux. La renaissance peut enfin aider à penser les variations linguistiques et phonétiques à travers les âges.

Renaissance épistémologique

Cependant, la renaissance paraît pouvoir éclairer l’épistémologie de la recherche. En effet, tout chercheur, lorsqu’il se confronte à son corpus, doit parfois faire le deuil de ses premières hypothèses pour en susciter de nouvelles. L’écriture de la thèse peut ainsi être envisagée comme une série de renaissances : comment faire face à cette succession de rejets et d’élaborations de théories et d’idées ? Comment ce phénomène permet-il de construire sa pensée ?

Renouvellement des méthodes et des champs de recherche

La renaissance convoque également la question de la régénération des champs et méthodes de recherches. Comment les humanités numériques et les méthodes de recherche contemporaines permettent-elles de renouveler les champs de recherche établis ? Comment explorer de nouveaux champs disciplinaires au sein de l’anglistique ? Comment les thèses peuvent-elles prétendre à la renaissance de leur champ disciplinaire et des méthodes auxquelles elles recourent ?

Renaissance et analyse de corpus

Entendue comme réitération, la renaissance pose la question de l’analyse des corpus, où les doctorants sont souvent amenés à chercher la répétition de phénomènes à partir desquels ils pourront élaborer leur thèse. Comment systématiser la recherche de ces phénomènes, qu’ils soient littéraires, historiques, politiques, sociaux ou linguistiques ? Quels outils bibliographiques peuvent être utiles à cet effet ?

Renaissance et reconversion

D’un point de vue individuel, la renaissance évoque les reconversions qui ponctuent les parcours de certains jeunes chercheurs. Comment s’atteler à la préparation d’une thèse après un parcours professionnel ou scolaire qui ne semblait pas y mener ? Comment ces profils variés peuvent-ils enrichir l’expérience du doctorat ? Enfin, comment peut-on envisager une reconversion en dehors du milieu de la recherche après l’obtention d’une thèse ? Quels atouts les doctorants peuvent-ils mettre en avant lorsqu’ils souhaitent se reconvertir ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.