Journées de septembre 2019

Les journées de la SAES ont eu lieu les vendredi 6 et samedi 7 septembre 2019 à l’Institut Anglophone à Paris. Nous étions présents pendant la plénière (les comptes rendus des différentes interventions ont été publiés sur le site de la SAES) et nous avons organisé une réunion avec les doctorant·e·s de la SAES le samedi 7 septembre de 13h à 14h.

Compte rendu du questionnaire sur le comité de suivi individuel

Le bureau nous a accordé un temps de parole durant lequel nous avons pu faire un retour d’expérience sur le comité de suivi individuel (CSI). Il s’agissait là de la deuxième édition du questionnaire, le premier ayant été réalisé entre juin et septembre 2007 par le précédent bureau du Collège des doctorant·e·s. Nous avons cette année obtenu 58 réponses, contre 52 pour la première édition du questionnaire. Les résultats ne sont pas nécessairement représentatifs des situations de tou·te·s les doctorant·e·s, mais permettent malgré tout de dresser quelques constats.

Si les doctorants qui ont répondu au questionnaire concernant le CSI 2017-2018 ont souligné que ce dernier leur offrait un regard neuf sur leur travail, une manière efficace de vérifier l’avancée de leurs recherches, une occasion de s’exprimer sur leur thèse devant des chercheurs confirmés, ainsi que des pistes méthodologiques ou bibliographiques, plusieurs d’entre eux soulèvent des irrégularités.

En effet, 15 doctorants ont signalé la présence de leur directeur de thèse lors du comité, ce que l’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat interdit pourtant : “les membres de ce comité ne participent pas à la direction du travail du doctorant.” Ce point nous semble particulièrement sensible dans la mesure où il vise à permettre la prévention de “toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement.” Huit des doctorants qui ont rencontré des difficultés avec leur directeur de thèse et qui ont répondu au questionnaire indiquent par ailleurs que le comité ne leur a pas permis de résoudre ces problèmes – peut-être est-ce lié à la présence du directeur lors du comité.

Douze doctorants indiquent également ne pas avoir reçu de rapport à l’issue du comité. Or, l’arrêté stipule bien que le comité “transmet un rapport de l’entretien au directeur de l’école doctorale, au doctorant et au directeur de thèse”. Un autre doctorant précise avoir dû remplir lui-même une partie de son rapport.

Enfin, un doctorant a déclaré que son école doctorale n’a pas pu organiser de comités de suivi en 2017-2018. S’il s’agit d’un cas isolé, ce point nous semble cependant inquiétant.

Si les résultats que l’on trouve dans la présentation nous semblent bien montrer les disparités nationales qui résultent sans doute de la souplesse de l’arrêté et qui posent parfois question, les trois types d’irrégularités que nous avons soulevées plus haut nous paraissent dignes d’attention.

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles sur le site de la SAES.

Réunion des doctorants du 07/09/2019

L’ordre du jour était le suivant :

– Appel à candidature pour le remplacement des représentantes. Un appel à candidature sera envoyé prochainement sur la liste de diffusion et via la page Facebook. Les élections auront lieu lors du congrès annuel de la SAES à Tours, en juin 2020.

– Nous avons évoqué le projet de création d’un carnet de recherche pour les doctorant·e·s sur Hypothèses. Ce carnet permettrait de faciliter l’accès à la publication aux doctorant·e·s et serait l’occasion de publier les communications faites aux Doctoriales, ainsi que des portraits de doctorant·e·s et des conseils pour la thèse. Des formats clairs devraient être définis prochainement, afin de pérenniser le carnet.

– Préparation des prochaines doctoriales et réflexions sur le thème « RenaissanceS » : l’appel à communication sera envoyé prochainement.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.